Les tapisseries Les peintures Les aquarelles Les collages Les estampes Les céramiques Les gravures

La cabane est un monde.

 

Installation spontanée, poussée dans les champs et les jardins, la cabane est un monde. Construction subsidiaire à la vraie maison : on n'y habite pas mais c'est là qu'on aimerait vivre. C'est un jardin secret dans le potager, un voyage dans l'intime de son bâtisseur. On y range des outils, des clous, des graines… Et c'est là que finissent les meubles cassés et les sièges usés qui retrouvent une seconde vie " rafistolée " dans ce lieu bricolé. La cabane est une sorte de projection du moi primitif, un endroit rustique et chaleureux où survit notre humanité préhistorique. Une caverne fantasmée où l'on peut entrer avec ses bottes sales et jeter ses mégots. On peut dessiner sur les murs et l'électricité y parvient rarement. On y vit en harmonie avec les araignées, les musaraignes et les vers à bois… pour les plus chanceux, avec les chouettes et les fouines. C'est aussi un lieu social où certains jouent aux cartes sur d'ancestrales tables de camping. On étale un journal, on sort des bouteilles de bibines de derrière les fagots… On boit le coup dans des verres culottés. On s'abrite de l'autre monde. On passe un moment. Dans les années 80, j'ai été attentif à ce genre de constructions éphémères. Sans entrer dans un collectage systématique, j'aurais pu me contenter de prendre quelques photos afin de garder un souvenir des cabanes alentour. J'ai préféré risquer quelques tableaux à partir de certaines. Le résultat est ce qu'il est. J'ai vite compris la difficulté à rendre l'ambiance d'une cabane en peinture. Pas facile d'échapper à la description pittoresque et d'éviter l'anecdote. Une cabane, c'est avant tout de l'affectif… Une cabane sans son propriétaire, ce n'est plus grand-chose. J'ai voulu m'éloigner du cliché " charme de nos campagnes " et du côté décor, pour tenter d'approcher un aspect unique de la vie campagnarde (quoique les jardins ouvriers du siècle dernier étaient une incroyable mine de cabanes. Une étude comparative entre cabanes des villes et cabanes des champs serait à mener…). En 2002, j'ai refait quelques cabanes plus abstraites, peut-être plus proche de cet " esprit de la cabane " que j'avais essayé de rendre des années plus tôt.

Jean-Michel Lartigaud

 
Cabane, peinture sur toile, 1980 Cabane, peinture sur toile, 1980
Cabane, peinture sur toile, 1980
 
 
Cabane, peinture sur toile, 1980
  retour rétrospective 1981 à 1986

 

1968 à 1980

1981 à 1986

1987 à 1992

1993 à 2000

2001 à 2012

 

L'ensemble de ce site, images, textes et animations, est sous copyright J.M. Lartigaud depuis 1997.